RESSOURCES ADDITIONNELLES 

  1. Focus sur l’équipe projet PAN

Pour vous aider, en tant que manager, dans votre démarche d’élaboration du plan d’action numérique de votre établissement, vous aurez besoin d’une équipe pluridisciplinaire. Voici un exemple d’équipe projet PAN dont vous pouvez vous inspirer, à adapter en fonction de la taille et des effectifs de votre établissement de formation professionnelle.

  • Un chargé de projet : il sera chargé de coordonner les différentes actions et étapes, de prendre des décisions, de motiver le personnel impliqué et d’assurer un bon déroulement global ;
  • Ingénieurs pédagogiques/de formation : experts dans leur domaine, ils seront en mesure d’effectuer une analyse détaillée des besoins de l’établissement ;
  • Quelques enseignants avec un temps dédié à cette équipe projet : ils auront un rôle clé dans l’utilisation des outils et ressources numériques, et ce sont eux qui connaissent le mieux leurs apprenants ; ils doivent être impliqués dans le projet à tous les stades et peuvent communiquer avec le reste des enseignants sur l’avancement du PAN ;
  • Experts techniques (par exemple, du service informatique) : ils apporteront leurs connaissances techniques pour l’installation, la maintenance et le développement de l’infrastructure et des outils numériques ;
  • Tout autre collaborateur qui pourrait être utile pour suivre la mise en œuvre du PAN, recueillir les commentaires des utilisateurs et assurer la cohérence avec les objectifs éducatifs de l’établissement. Par exemple : un conseiller numérique spécialisé, un chargé de relations entreprise pour assure l’implication des maîtres d’apprentissage, etc.
  1. Un exemple concret d’actions SMART en réponse à un objectif identifié

Objectif : Nos apprenants doivent se familiariser avec les cours en ligne 

Actions mentionnées lors de la phase de brainstorming, et leurs paramètres : 

Actions1. Numériser une partie de notre offre de cours2. Fournir un catalogue de cours en ligne au choix de nos apprenants3. Demander à nos apprenants de suivre au moins un cours en ligne au cours de leur diplôme4. S’assurer que les apprenants sont maintenant familiarisés avec le concept de e-learning
Délais2 mois avant la fin de l’année scolaire en cours (condition préalable à l’action 2)D’ici la fin de l’année scolaire en cours (à condition que l’action 1 soit réalisée dans les délais)D’ici la fin de l’année scolaire prochaine (à condition que l’action 2 soit réalisée dans les délais)A la fin de l’année scolaire suivante (à condition que l’action 3 soit réalisée dans les délais)
ResponsabilitéDirecteur de la pédagogieDirecteur de la pédagogieConseiller d’éducation de chaque sectionConseiller d’éducation de chaque section
RessourcesPersonnel : enseignants experts qui conseilleront les autres sur la manière de numériser leurs contenus de cours (par ex. par le biais d’ateliers entre pairs)Personnel : ingénieur pédagogique spécialisé qui aidera les enseignants à numériser leurs cours, puis à standardiser le catalogue et à le publierPersonnel : conseillers d’éducation pour guider les apprenants dans leurs choix + enseignants pour publier et mettre à jour les coursPersonnel : conseillers d’éducation pour aider les apprenants à répondre à un formulaire d’évaluation
Critères de réussiteLes enseignants ont réussi à numériser certains coursLe catalogue est publié en ligne et mis à jourLes apprenants ont choisi et suivi un cours en ligneLes apprenants disent (1) qu’ils ont compris le fonctionnement du cours et (2) qu’ils sont maintenant familiers avec le concept de e-learning
Suivi et évaluationObjectif : chaque enseignant doit numériser au moins un de ses coursMoyen de vérification : publication sur la plateforme e-learningObjectif : le catalogue est publié et contient au moins 20 cours (au moins 1 par section)Moyen de vérification : publication sur la plateforme e-learningObjectif : plus de 90 % des apprenants devraient avoir suivi un cours en ligneMoyen de vérification : relevé d’assiduité sur la plateforme e-learningObjectif : plus de 90 % des personnes interrogées ont répondu positivement aux deux questions ci-dessus.Moyen de vérification : formulaire d’évaluation en ligne envoyé à chaque apprenant à la fin de l’année
  1. Exemples d’indicateurs

Vous trouverez ci-dessous un modèle de tableau contenant des exemples d’indicateurs, les moyens de vérification et une colonne pour les objectifs proposés.

IndicateursMoyens de vérificationObjectifs
Diverses ressources éducatives disponibles en ligneNombre de ressources éducatives, bon fonctionnement de l’accès à la plateforme e-learning[dans cette colonne, vous pouvez saisir des chiffres réalistes pour votre établissement de formation professionnelle]
Offre d’apprentissage sur mesureAccès à des contenus éducatifs que les apprenants peuvent utiliser à leur propre rythme
Leçons adaptées aux différents styles d’apprentissageDiversité des formats (pdf, vidéos, etc.)
Amélioration de la collaboration en ligneNombre d’espaces de travail collaboratif, fréquentation
Amélioration de la communication en ligneVariété de canaux et de méthodes de communication
Suivi plus précis de l’apprenantDes outils de monitoring et d’évaluation variés et précis 
  1. Mettre l’accent sur l’implication des différents acteurs 

L’implication de vos parties prenantes est cruciale à toutes les étapes de votre démarche. Vous l’avez déjà vu dans le Module 1, qui a mis l’accent sur la préparation et l’engagement de l’écosystème, dans le Module 3, et vous le verrez à nouveau dans le Module 5, notamment pour gérer efficacement la résistance au changement.

En tant qu’établissement de formation professionnelle, vos parties prenantes peuvent être divisées en 4 catégories : (1) l’équipe de direction, (2) vos enseignants, (3) vos apprenants et (4) les entreprises qui prennent vos apprenants en apprentissage/stage. Voici quelques conseils pour tous les impliquer dans votre stratégie numérique et votre plan d’action. 

Les enseignants :

  • Discutez avec vos enseignants des aspects pédagogiques de votre PAN, et impliquez-les dans le choix des outils et méthodes numériques. Il convient de les consulter régulièrement pour connaître leurs besoins, leurs préférences et les éventuelles solutions qu’ils ont déjà trouvées individuellement pour atteindre leurs objectifs pédagogiques. Sur la base de ces résultats, vous pourriez créer un catalogue d’outils “validés” par votre institution.
  • Proposez des formations à vos enseignants et autres personnes clés : certains d’entre eux auront besoin d’un coup de pouce pour acquérir les compétences numériques nécessaires à l’enrichissement de leur pédagogie. Ces cours doivent être adaptés à leurs besoins spécifiques et inclure des aspects pratiques et ludiques pour les aider à maîtriser les outils numériques. 
  • Soutenez vos enseignants sur le long terme : ils ont besoin d’un soutien sur mesure, à la demande, pour intégrer correctement les outils numériques dans leur enseignement. Par exemple, vous pourriez inclure deux ingénieurs pédagogiques spécialisés dans le e-learning dans votre équipe éducative, dont le rôle serait de conseiller et d’aider les enseignants à mettre en œuvre une pédagogie basée sur les outils validés, à explorer de nouveaux outils ou stratégies, mais aussi à surmonter les difficultés techniques rencontrées.
  • Encouragez l’expérimentation : vos enseignants doivent avoir la possibilité d’expérimenter les outils numériques dans le cadre de leur enseignement, sans être jugés sur leurs performances. Il est important de leur donner la liberté de tester de nouvelles approches. Votre établissement doit être proactif avec son équipe enseignante, en leur proposant régulièrement de participer à des projets d’expérimentation de nouvelles technologies d’apprentissage, par exemple dans le cadre de partenariats stratégiques (projets pilotes de réalité virtuelle et augmentée, test de modules e-learning basés sur l’intelligence artificielle, etc.)

Apprenants :

  • Les apprenants doivent comprendre les changements apportés à leur environnement d’apprentissage et ce que leur établissement souhaite atteindre en adoptant une pédagogie plus numérique. Adaptez votre communication (vocabulaire, tournures) à votre cible et réfléchissez à une stratégie et à des canaux de communication adaptés à vos apprenants.

Entreprises (par l’intermédiaire des maîtres d’apprentissage/tuteurs en entreprise) : 

  • Pour un établissement de formation professionnelle, les entreprises représentent une composante importante. Ces dernières ont besoin de comprendre comment fonctionne l’environnement d’apprentissage de leur apprenti/stagiaire, et comment elles peuvent suivre ses progrès pédagogiques, ses évaluations, l’acquisition de ses compétences, comment elles peuvent soutenir les compétences théoriques par la pratique, comment les périodes entreprise/école s’articulent au fil du temps, etc. Réfléchissez à une stratégie et à des canaux de communication adaptés à vos entreprises partenaires. Par exemple : afficher la liste des cours en e-learning liés à leur secteur, mentionner le nombre de classes concernées, les outils professionnels-pédagogiques utilisés, etc.

Equipe de direction :

  • Rejoindre des réseaux pertinents : il est important pour un établissement de formation professionnelle de faire partie de différents réseaux afin d’enrichir sa stratégie d’éducation numérique. C’est une porte d’entrée pour rester au fait des dernières tendances et innovations en matière de technologie éducative (EdTEch), et peut ouvrir des opportunités de collaboration et d’échange avec d’autres établissements et experts en éducation, favorisant ainsi le partage de bonnes pratiques et l’inspiration mutuelle. Un réseau peut faciliter l’accès à certaines ressources et outils numériques, et contribue également à la réputation et à la visibilité de la formation professionnelle en tant qu’acteur innovant et engagé dans la transformation de l’éducation.

TOUS :

  • Montrer et partager les avantages : il est essentiel d’encourager le soutien, le retour d’information et les témoignages des enseignants et des apprenants eux-mêmes, afin de communiquer avec la communauté sur les avantages de l’utilisation des outils numériques pour l’enseignement. Il est important de créer des moments et des espaces de discussion, afin d’encourager la diffusion des pratiques entre pairs et de montrer les nombreuses façons dont ces outils peuvent enrichir l’enseignement. Différents formats de rencontres peuvent être proposés : cafés pédagogiques, journées pédagogiques, etc. Une lettre d’information dédiée à ces sujets peut également être créée.