Partie 1 – En quoi consiste l’auto-évaluation SELFIE WBL ?

L’auto-évaluation SELFIE WBL implique plusieurs groupes d’acteurs : le chef d’établissement/les managers, les enseignants, les apprenants et les maîtres d’apprentissage/de stage. Chaque participant doit savoir en quoi consiste cette auto-évaluation et pourquoi il est si important de répondre honnêtement aux questions. Il est conseillé d’interroger chacun des groupes de parties prenantes participant à l’auto-évaluation. 

Il est souhaitable que le plus de participants possibles prennent part à l’auto-évaluation. Les instructions exactes sur les nombres à atteindre sont disponibles dans le Guide pour les coordinateurs de SELFIE (en anglais) : https://education.ec.europa.eu/sites/default/files/2023-07/selfie-guide-for-school-cordinators-july23_en.pdf (p. 12-13).

Pour choisir les représentants d’entreprises qui participeront à l’auto-évaluation, il est conseillé de solliciter des personnes vraiment impliquées dans la formation des apprenants au quotidien (comme les tuteurs ou maîtres d’apprentissage/de stage).

Après l’auto-évaluation, votre établissement recevra un rapport qui pourra être utilisé pour élaborer la stratégie numérique de l’établissement ou l’améliorer. Dans ce cas, il est suggéré d’analyser la stratégie numérique actuelle de l’établissement avant de commencer l’auto-évaluation.

SELFIE WBL donne également un aperçu du niveau d’engagement des maîtres d’apprentissage quant à leur l’utilisation des technologies numériques dans l’éducation, et leur volonté de se perfectionner et d’innover dans ce domaine.

Chaque participant devra consacrer en moyenne une heure à la réalisation de l’auto-évaluation. En fonction de la taille de l’établissement, la direction devra impliquer au moins 1 ou 2 enseignants pour aider leurs collègues à comprendre et à préparer l’auto-évaluation.